Accueil » Category Blog » Le Mouvement Démocrate et les Elections Départementales.
 
Le Mouvement Démocrate et les Elections Départementales. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Bernard Cazals - Président Modem12   
Samedi, 21 Mars 2015 12:45

Article Centre Presse 2015 03 19 Departementales

 

Les 22 et 29 mars nous allons désigner les conseillers départementaux dans un cadre tout à fait nouveau :
En premier lieu pour réaliser la parité nous votons pour un binôme, une femme, un homme, ce qui nous semble une bonne chose car cela va générer un renouvellement conséquent des conseillers,
Ensuite un nouveau découpage des cantons a eu lieu et qui à notre sens ne correspond pas la plupart du temps à un bassin de vie homogène.
Nous avons envie de dire que cela n’a pas d’importance, puisque les conseillers départementaux  n’ont pas à gérer les cantons, mais bien le département.
 

 

Malheureusement, nous ne connaissons pas encore quelles seront les attributions du département puisque le projet de loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) qui doit définir les compétences des différentes collectivités territoriales est toujours en débat. Les députés et sénateurs ne se sont pas encore mis d’accord pour savoir si le  département   conservait  la gestion du domaine social, des collèges, des routes ou si celui-ci reprenait à la région une partie de ses prérogatives dans le domaine économique.
Ce que l’on sait ,par contre ,c’est que demain les communes privées d’un tiers de leurs ressources provenant de l’Etat ,vont devoir se regrouper dans des intercommunalités pour faire des économies et mutualiser un certain nombre de services. De la même façon Départements et Régions vont devoir se mettre d’accord pour éviter les doublons de façon à réaliser des économies …
Dans cette situation le MODEM  fait un certain nombre de propositions sur le rôle du département :
Faire de l’intercommunalité le nouvel échelon de proximité avec la commune ;
Assumer le renforcement des régions et des intercommunalités en fusionnant les administrations des départements et des régions afin d’éviter les doublons et maitriser la dépense publique ;
Accompagner tout transfert de compétence à la charge d’une collectivité d’un transfert de fiscalité équivalent à la charge supportée, afin qu’elle puisse réellement assurer sa mission ;
Mettre en œuvre à l’échelon intercommunal les grandes orientations fixées par la région, aujourd’hui menées par le département ;
Prendre en compte les diversités et spécificités locales afin de ne pas priver les territoires ruraux d’une administration et de services publics de proximité ; 
Ainsi, il est consternant de procéder à une élection  départementale alors que les compétences de cette nouvelle assemblée ne sont pas encore connues ; mais on voit bien que les enjeux politiques nationaux restent prépondérants dans les choix puisqu’en définitive c’est l’Etat qui fixe les règles du jeu électoral.
Malgré cette situation qui peut inciter à l’abstention, nous devons aller voter. Et voter pour les candidats qui représentent la proximité avec les citoyens, car le Département restera encore pour quelques années une collectivité de proximité absolument indispensable à la vitalité de nos   zones rurales.
Alors votons pour les femmes et les hommes, qui, au service de l’Aveyron, soutiennent la politique du Centre, véritable force de reconstruction pour demain.
Bernard CAZALS

Mise à jour le Samedi, 21 Mars 2015 16:39