Accueil
 
Affaires d'abus de pouvoir ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Délégué départemental MoDem12   
Samedi, 17 Juillet 2010 14:51

En avril 2009, dans son livre("Abus de pouvoir" - Ed. Plon), François Bayrou faisait le constat de la politique menée depuis 2007 par la majorité actuelle, et au premier "chef" par le Président de la République.

Voici un extrait de ce qu'il préconisait dans la partie "Il existe un autre chemin ..."  qui concluait son livre :

"Le premier des principes à reconquérir est la séparation des pouvoirs. Pour empêcher à l'avenir tout abus de pouvoir, l'exécutif, le législatif, le judiciaire sont restaurés dans leur légitimité et leur autonomie  .  .  . 

L'exécutif doit retrouver sa légitimité : le Président préside : ayant la charge de la nation, il n'est pas l'homme d'un parti, il est le porte-parole des citoyens et non pas d'un clan. Il ne participe donc pas aux réunions de partis. Il est en charge des grandes orientations. Il est l'interlocuteur de toutes les forces démocratiques et non pas le chef d'une seule meute.  . . . 

Une nouvelle séparation des pouvoirs est proclamée, qui va au-delà de la séparation entre eux des trois pouvoirs politique. Le pouvoir économique et le pouvoir médiatique sont eux aussi garantis par la séparation des pouvoirs. Cette nouvelle séparation des pouvoirs est inscrite dans la Constitution. Une loi est votée pour empêcher le mélange des genres entre intérêts privés, financiers ou industriels, et décisions publiques. les parlementaires sont interdits de recevoir des rémunérations complémentaires de toute personne morale, en particulier de toute entreprise. les revenus des parlementaires sont rendus publics chaque année. Une loi est votée pour assurer l'autonomie de la sphére médiatique.  . . . 

Une loi est votée contre les ententes abusives dans le monde économique, industriels, financier, à l'exemple de la loi antitrusts aux Etats-Unis."

 


 

Commentaires 

 
0 #2 abus de pouvoirs — (par gilco) 20-07-2010 14:27
bonjour,
n'existe t'il pas une possibilité par le journal officiel de connaitre la liste des associations politiques existantes venant en aide à des politiques individuels ?
Par ailleurs les banques étant dans l'obligation de oublier les opérations de retraits d'espèces paraissant suspects, n'est il pas possible de rendre poublics ces faits...
Ne serait ce pas notre role d'opposants ?
 
 
0 #1 abus de pouvoirs — (par gilco) 18-07-2010 11:32
à F.B.,
Sur ces sujets abus de pouvoirs, si bien définis dans ton livre, ne nous est il pas possible d'intervenir, voire en justice, pour demander que nos dirigeants, président en tête, soient appelés par une enquête (pourquoi pas l'enquête parlementaire demandée par le PS ?)à s'expliquer sur les méthodes partisanes du président de la république et de l'UMP...
Ceci me parait JUSTE et NECESSAIRE de notre part, parti INDEPENDANT mais sur ces AFFAIRES SCANDALEUSES parti OPPOSANT au SYSTEME.
Jusqu'à preuves du contraire, nous n'avons pas de raison de raisonner autrement !