François, avec qui au second tour ? Imprimer
Écrit par Délégué départemental Modem12   
Dimanche, 01 Avril 2012 09:21

La question a été posée maintes fois au François qui convient (pour être Président) mais pas au François à qui il convenait de la poser. Même si, dixit (ou diktat) sondages, aujourd'hui cela paraît peu de circonstances, je souhaite savoir, monsieur Hollande, en cas de second tour, Bayrou - Mélenchon, qui soutiendrez-vous ?

A force de critiquer, à juste titre, l'UMP qui confond droite et extrême droite, le PS ne se rend pas compte que depuis des mois il confond gauche et extrême gauche. Si à droite on ne peut pas espérer, preuve période 2007-2012 à l'appui, que la partie de la droite qui confond droite et centre (radicaux valoisiens, nouveau centre) serve de coupe-feu, il en est de même à gauche concernant le parti radical de gauche, le mouvement des citoyens et les verts.
Comment monsieur Hollande pouvez vous envisager de gouverner avec Jean-Luc Mélenchon qui confond élection démocratique et démonstration de force dans la rue (cf. "sa prise" de la Bastille) ? Mais il est vrai qu’avec monsieur Sarkozy vous avez été les premiers à jouer les gros bras en organisant dés le début de cette campagne des meetings "monstres". Il est vrai monsieur Hollande, que comme monsieur Sarkozy, vous confondez capacité à prendre en charge les difficultés des Français et réalité du pays, proposition d'un projet réaliste et distribution d'un catalogue de promesses insoutenables mais si agréables à entendre, si faciles à faire.

En 1981 nous avons eu la Gauche gauche avec Pierre Mauroy premier ministre qui dévaluation après dévaluation, augmentation du chômage en augmentation du chômage, ... a du rapidement abandonner "le programme commun" et opter pour "le tournant de la rigueur". Quelques temps plus tard  il céda Matignon à une gauche plus réaliste en la personne de Fabius. Tiens ! L'ex-Premier ministre qui aujourd'hui prône, au sein de votre équipe de campagne, une stratégie offensive : attaquer les propositions de Jean-Luc Mélenchon.
Le "Rêve de mai" de la gauche est définitivement mort ce mois de juillet 1984 (nomination de Fabius) et ce n'est pas Jospin premier ministre (1997-2002), avec vous premier secrétaire du PS (1997-2008), qui auraient voulu le ressusciter.

Monsieur Hollande, après "Le programme commun" de François Mitterand, "La gauche plurielle" de Jospin, nous proposez vous "La gauche artificielle" moitié au gouvernement, moitié dans la rue ?


Jean-Pierre Chevènement (Mouvement des Citoyens) qui vous soutient avait dit, il y a de nombreuses années, "Un ministre ça ferme sa gueule ou sa démissionne". Monsieur Hollande, annoncez vous que vous prendrez pour allié le front de gauche par rapport auquel vous avez depuis des mois su garder vos distances ?
Monsieur Hollande, annoncez vous que vous prendrez comme ministre Jean-Luc Mélenchon que, sans peine, nous imaginons tous dire sur le perron de l'Elysée "Un ministre ça obtient ce qu'il veut au Conseil des ministres ou il l'obtient dans la rue." ?

Le besoin de justice sociale et de solidarité demeure, mais cessons de faire croire qu’il suffit de faire du passé table rase. Oui la France doit changer certaines bases comme le propose François Bayrou en termes de Produire, d’Instruire et de Construire une démocratie saine.

François (Hollande) quel Président nous proposez vous d'être ?
Un autre François, Bayrou, lui nous le dit clairement depuis des années. Dans les enquêtes l'ensemble des Français placent François Bayrou à 70% d'opinions favorables, devant vous monsieur Hollande, c'est à dire premier de tous les "politiques". Cela ne se traduit pas dans les votes, c'est d'autant plus surprenant qu'il ne me semble pas être le président qui aurait le plus de mal à obtenir une majorité gouvernementale et parlementaire cohérente.