Accueil » Accueil
 
Avant le désert médical PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Nathalie PaganiI - Vice-Présidente MoDem Creuse   
Samedi, 24 Mars 2012 14:22
Après la présentation de son « Contrat Social » et de son interview à l’hebdomadaire « Le Généraliste », François Bayrou a tenu à réaffirmer son soutien au monde médical, lors de son discours de clôture du forum sur les solidarités le 11 février 2012 à Paris..
François Bayrou souhaite recentrer la vocation du médecin sur l’acte médical pour alléger les contraintes, notamment paperassières, et reconstruire reconnaissance et légitimité des acteurs de santé : la consultation, le geste auprès des malades comme priorité de notre système de santé.
Sur les déserts médicaux, il propose d’élargir le numerus clausus par la négociation, contractuellement, en fléchant un certain nombre de postes vers des affectations temporaires de quelques années sur les territoires en besoin.
Développer, au cours des études universitaires, des enseignements et stages spécifiques pour valoriser la profession de médecin généraliste.
Opposé au principe du paiement à la performance, défenseur du paiement à l’acte et de la liberté d’installation, François Bayrou est partisan d’un contrat de bonnes pratiques avec la mise en place d’un forfait pour certaines maladies chroniques ou pour des missions de prévention.
Il plaide pour la création d’un « Bouclier Santé », inspiré du régime de mutuelle universelle d’Alsace – Moselle.
Sur la thrombose des urgences hospitalières, François Bayrou propose l’installation de maisons médicales d’urgence, mixtes, chargées de soigner en premier recours ou d’orienter vers les urgences réelles.
Il réaffirme le devoir de maintien, dans tous les territoires, de service de santé de proximité, de soins ambulatoires, de maternité.
L’équilibre et l’équité de la protection sociale sont des objectifs possibles par une restructuration, une mise en réseaux et l’échange de bonnes pratiques.

Lire  Extrait de l'intervention de François Bayrou en pièce jointe.


 
Meeting Toulouse - les derniers témoignages PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Participants aveyronnais au Meeting de Toulouse   
Mercredi, 21 Mars 2012 20:58
Christian Grau
Ce soir là, dans la magnifique Halles aux Grains, quelle belle vision de la république nous a donné François Bayrou ! D’abord de la République de l’égalité des chances en rappelant que son père accompagnait son grand-père, paysans tous deux, dans ce même endroit pour y vendre leurs grains.
La République telle que l’on voudrait qu’elle redevienne. « Je suis quelqu'un, c'est vrai, on me le reproche quelquefois et j'accepte le reproche, qui a un idéal… »
Il s’appuie sur Jaurès prêchant les vertus de la République aux lycéens de Toulouse. Pas une minable récupération comme nous en avons entendu ailleurs, mais Jaurès mû par cette  ambition de  « nous mener vers les hauteurs », nous mettre debout, pour nous élever « au plus haut degré de responsabilité » cher à Marc Sangnier.
"C'est trahir la République que de la tirer vers le bas !" dénonce Jaurès.
Bien sûr, les journalistes ne retiennent  pas ces choses là, pensant que ça n’intéresse pas les gens. Et la maigre place consacrée à ce discours le lendemain le montre bien. Le hallal c’est plus vendeur ! Et pourtant si, ça les intéresse et les interpelle, et c’est justement parce que Bayrou – qui respecte les gens - fait appel à ce qu’il y a d’intelligent et de noble en nous qu’il est tellement apprécié des français (les enquêtes qualitatives le mette premier sur tous les critères, loin devant tous les autres).
Maintenant qu’enfin les obligations de temps de parole vont s’imposer, sa voix puissante et rassurante va se faire entendre et surgir, par delà les vociférations dont on nous a gavés jusqu’ici.
A nous aussi d’être ses inlassables relais, avec la confiance et l’esprit de conquête en bandoulière!

Isabelle
Je fais partie de ce pourcentage de la population qui ne sait pas encore quel bulletin insérer dans l’urne le 22 avril. Ras de bol du système et sentiment que nos dirigeants vivent sur une autre planète sont probablement à l’origine de mon indécision. Mais comment faire changer les choses ?
« Viens avec nous à Toulouse : François Bayrou y tient un meeting. Vivre un discours en direct apportera peut être de l’eau au moulin de ta réflexion !»
Me voila donc partie par un après midi ensoleillé dans un bus affrété par le Modem 12 pour vivre une expérience nouvelle pour moi ! Que ce soit durant le trajet aller ou une fois arrivé à la Halle aux Grains, l’ambiance est bonne enfant voire même festive (sympa les « Brigitte » et la bandas !). Bien évidemment, les conversations tournent toutes autour de la campagne et DU candidat Modem ! J’écoute. J’écoute beaucoup, j’essaye de comprendre ce qui leur fait penser à tous que François Bayrou est le mieux placé pour répondre à leurs attentes et à celles de notre pays en difficulté.
Puis il arrive, et après les introductions d’autres orateurs, il prend la parole. Je ne sais pas vraiment à quoi je m’attendais ni dans le discours, ni dans le ton, ni dans l’attitude ….(surement à un étalage de propositions comme on le voit parfois chez certains, probablement à des envolées verbales tonitruantes comme le font d’autres) et au final, qu’est ce que j’ai entendu ? un homme qui nous parle de ses valeurs, de ce que représente pour lui la responsabilité de transmettre aux générations futures, un homme qui dit vouloir rassembler pour avancer ….
Et mon cœur de mère de famille ne peut qu’approuver ! Rien à redire Monsieur Bayrou ….
Alors ai-je enfin résolu mon problème de choix quant au bulletin que je vais glisser dans l’enveloppe du 1er tour ?

Jean-Louis
La proposition de référendum sur la moralisation de la vie publique : Une idée indispensable à faire connaitre au plus grand nombre possible d'électeurs

Guilhem de COLONGES - Membre du Comité de soutien à F.Bayrou
Lors du meeting de Toulouse le 10 mars 2012, François Bayrou a communiqué avec force ses convictions politiques fondées sur des valeurs humaines essentielles au redressement de la France. Son discours se démarque fondamentalement de celui de ses concurrents aux présidentielles. Le rassemblement qu'il appelle de ses voeux est le seul qui puisse relancer la France dans les domaines économiques et sociaux. Le peuple français ne doit plus se laisser endormir par les sirènes des candidats de la division (UMP) ou de l' illusion (PS). De plus, F. Bayrou est le seul à dessiner clairement les contours d'un République irréprochable.

 

Mise à jour le Mercredi, 28 Mars 2012 18:21
 
L'autre discours de Grenoble PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Délégué départemental   
Mercredi, 21 Mars 2012 08:21

Lorsqu'un drame touche une communauté l'émotion est partagée par la nation. Lorsque des enfants sont parmi les victimes, l'émotion est encore plus forte.

L'émotion est partagée par les responsables politiques. C'est une  réaction juste. A travers leurs gestes symboliques, leurs mots et leurs actions ils transmettent notre soutien et notre compassion aux familles en deuil.

Lundi soir à Grenoble François Bayrou a prononcé un discours d'homme d'Etat. Cliquez ICI pour télécharger le texte de l'intervention de François Bayrou

Ce matin 21mars dans son édito Le Monde écrit :

. . . Les candidats à l’élection présidentielle ont eu la réaction qui s’imposait. . . . Tant il est évident que l’unité nationale est la seule réponse possible face à un drame de cette nature. Un drame d’autant plus symbolique qu’il atteint trois composantes de l’identité républicaine : l’école, son creuset, l’armée, qui le fut longtemps, et la protection due à tout citoyen, sans distinction d’origine ou de religion . . .
Mais ce temps de silence, comme la minute du même nom qui a été observée, mardi, dans toutes les écoles du pays, ne peut être que le prélude à une ” réflexion nationale “. La formule est de François Bayrou, à Grenoble, où il a maintenu le meeting prévu lundi soir. Cela a pu choquer. A tort. Car le candidat centriste a posé, gravement, des questions fortes. Quels que soient les motivations du meurtrier de Toulouse, les ressorts de sa folie barbare, “ce type de folie s’enracine dans l’état d’une société “, d’une société française, en l’occurrence, où “ le degré de violence et de stigmatisation est en train de grandir “, a déclaré M. Bayrou. Et d’ajouter : ” Les hommes publics ont le devoir de veiller à ce que les tensions, les passions, les haines ne soient pas à chaque instant entretenues. Le fait de montrer du doigt les uns et les autres, c’est faire flamber les passions, et on le fait parce que dans ce feu-là il y a des voix à prendre.
La charge est violente. Elle vise une responsabilité collective. Tant il est clair que le rejet de l’Autre - plus encore : la haine de l’Autre - est un poison mortel pour la République.
 

.

 
Ciné à voir et à faire voir PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Délégué départemental   
Samedi, 17 Mars 2012 17:06

 

Les nouveaux chiens de garde Les médias se proclament "contre-pouvoir". Pourtant, la grande majorité des journaux, des radios et des chaînes de télévision appartiennent à des groupes industriels ou financiers intimement liés au pouvoir. Au sein d’un périmètre idéologique minuscule se multiplient les informations pré-mâchées, les intervenants permanents, les notoriétés indues, les affrontements factices et les renvois d’ascenseur.
En 1932, l’écrivain Paul Nizan publiait Les chiens de garde pour dénoncer les philosophes et les écrivains de son époque qui, sous couvert de neutralité intellectuelle, s’imposaient en véritables gardiens de l’ordre établi.
Aujourd’hui, les chiens de garde sont journalistes, éditorialistes, experts médiatiques, ouvertement devenus évangélistes du marché et gardiens de l’ordre social.   ...                      
lire la suite sur le site Allociné et bande annonce ICI

« Il y a un problème républicain dés l'instant que de très gros intérêts financiers liés à de très gros intérêts médiatiques sont en liaisons intimes avec l'Etat, notamment lorsque ces puissances économiques détiennent de très grands médias » (François Bayrou)

A Rodez, cinéma Le Royal  : Dimanche 18 mars 20h30 et Mardi 20 mars 18h00


 
François Bayrou et le monde rural PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Bernard Cazals - Agriculteur   
Samedi, 17 Mars 2012 14:00

D’abord, il est un des nôtres par ses origines .Qu’il puisse accéder à la Présidence  de la République ,ne peut être qu’un immense avantage  pour la prise en compte de nos problèmes , alors qu’aujourd’hui les efforts semblent se porter davantage vers les villes et les banlieues.

Et la vitalité du monde rural  passe d’abord  , par une population active en croissance .Pour cela ,c’est  bien  l’économie réelle de production qu’il faut soutenir pour ramener de la valeur ajoutée sur  nos territoires .Que ce soit la production agricole   ou industrielle .

Dans notre région, ce sont les paysans qui travaillent les terres, les ouvriers de la Mécanic Vallée, les artisans, les commerçants, qui  sont les principaux acteurs.

Alors oui, François Bayrou a raison de mettre l’accent sur la nécessité de relancer la production, en s’appuyant sur les petites et moyennes entreprises ; c’est vraiment une source d’emplois, et ce n’est  qu’après que l’on peut développer les services.

 

 
Meeting Toulouse - 2ème série de témoignages PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Participants aveyronnais au Meeting de Toulouse   
Mercredi, 14 Mars 2012 23:35
François Yence (Gaillac d'Aveyron)
Le projet de François BAYROU est crédible et le seul qui soit cohérent ; c'est encourageant pour la campagne.
Il a des mots justes qui frappent le cœur et la raison quand il dénonce les démons de la division... et nous n'avions pas encore entendu l'avocat Nicolas SARKOZY souffler sur les braises et prendre l'EUROPE en otage de ses plaidoiries à relents "boulangistes".
A contrario François BAYROU a raison de vouloir valoriser toutes nos richesses et compétences et renforcer le DIALOGUE SOCIAL à tous les stades, à Paris comme à Bruxelles ou à Strasbourg.

Marie-Josée
Une salle comble, enthousiaste, meeting trop peu relayé par les médias. Un discours honnête,  sans promesse impossible à tenir. Intègre, François Bayrou mérite de gagner pour le renouveau de la France avec un peuple uni.

Franck-Olivier Bonnafé
Il est exceptionnel de constater que les valeurs qui fondent l'humanisme peuvent être portées par des hommes courageux, partagées et mises au premier plan dans un discours politique. C'est ce qui m'a marqué lors du meeting de samedi : la cohérence entre les propos de François Bayrou sur les valeurs, ses propositions et l'atmosphère générale de confiance, de respect et de responsabilité qui régnait
 
.
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 9 de 13