Accueil

Mouvement Démocrate (National)


Warning: file_put_contents() failed to open stream: Permission denied in /home/modemhv/www/libraries/joomla/utilities/compat/php50x.php on line 66

Warning: /home/modemhv/www/cache/0806e729f710df6f62607972a1c17510.spc is not writeable in /home/modemhv/www/libraries/simplepie/simplepie.php on line 1511

Warning: file_put_contents() failed to open stream: Permission denied in /home/modemhv/www/libraries/joomla/utilities/compat/php50x.php on line 66

Warning: /home/modemhv/www/cache/72f2d30fb03e709d0d97a62b03773cd5.spc is not writeable in /home/modemhv/www/libraries/simplepie/simplepie.php on line 1623

Warning: file_put_contents() failed to open stream: Permission denied in /home/modemhv/www/libraries/joomla/utilities/compat/php50x.php on line 66

Warning: /home/modemhv/www/cache/72f2d30fb03e709d0d97a62b03773cd5.spc is not writeable in /home/modemhv/www/libraries/simplepie/simplepie.php on line 1623

Websphère

Mouvement démocrate

Connexion




 
Bayrou, Le vote utile pour l’école, l’emploi et la démocratie PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Patrick Beauvillard (Modem47)   
Mercredi, 11 Avril 2012 07:52

(Reprise intervention de Patrick Beauvillard lors de la soirée du Comité de soutien Lot et Garonne)

Le « C’est pas moi, c’est les autres… » est funeste pour notre pays
Je souhaiterais partager une idée avec vous ce soir. Lorsque je vois la campagne se dérouler, et c’était déjà vrai depuis des mois mais particulièrement criant depuis quelques semaines, je ne peux m’empêcher de penser à cette chanson d’Abd Al Malik, dont le refrain lancinant est « C’est pas moi, c’est les autres… les autres. ».
Pour Marine Le Pen, comme pour son père car finalement rien n’a changé, l’autre c’est l’étranger. L’émigré comme cause de tous nos maux.
Pour Mélenchon, les autres ce sont les riches. Qu’il faut taxer à 100% !  De ce point de vue, rien de nouveau remarquez : les extrêmes, qu’elles soient de gauche ou de droite, ont toujours eu des diagnostics simplistes, des propos démagogiques, et des propositions inutiles autant qu’inapplicables.
Mais pour le président sortant, c’est la même chanson. « C’est pas moi, c’est les autres. » Les autres, il les a désigné lors du discours de Villepinte. Ce sont d’abord les tricheurs et les assistés. C’est aussi l’Europe et Shengen. Ce sont enfin les corps intermédiaires. Sans eux, tout irait bien.
Pour François Hollande enfin, les autres c’est la finance, désignée dès le discours du Bourget comme son ennemi principal.

Mes chers amis, ces quatre irresponsabilités sont équivalentes en un point: elles sont funestes pour notre pays.
Si je fais de la politique, si vous êtes vous-mêmes engagés politiquement, si vous siégez au Sénat ou à l’Assemblée Nationale, si nous sommes ensemble réunis dans cette grande famille centriste et démocrate, c’est parce que, parmi les valeurs que nous partageons, il en est une essentielle : celle de la responsabilité individuelle. C’est en son nom que je rejette autant Sarkozy qu’Hollande, et autant Mélenchon que Le Pen.

Vous le savez bien. Si dans nos familles, un enfant perd son travail,. . .

 
Moralisation de la Vie Publique PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Comité de soutien Aveyron bayrou 2012   
Dimanche, 08 Avril 2012 18:03

 "Elu président, j'organiserai le 10 juin un référendum pour faire ce que la gauche et la Droite ont refusé de faire depuis des décennies. Ainsi en quatre semaines et un dimanche, la démocratie française prendra un nouveau visage" (François Bayrou).

Tract Moraliser de la Vie Publique

1- Reconnaissance du vote blanc à toutes les élections.
2- Suppression du cumul des mandats des députés.
3- Réduction du nombre de députés et de sénateurs.
4- Obligation de présence des parlementaires en séance pour voter les lois et publication des votes.
5- Nouveau mode de scrutin pour que toutes les opinions soient représentées à l'Assemblée nationale.
6- Gouvernement limité à 20 membres.
7- Renforcement de la parité hommes - femmes dans les assemblées et au gouvernement.
8- Indépendance de la justice avec un ministre de la justice dont la nomination sera approuvée par une majorité renforcée du parlement.
9- Indépendance des médias et fin de la nomination des présidents de France Télévisions et de Radio France par le chef de l'état.
10- Suppression des micro partis qui détournent les lois sur le financement de la vie politique.
11- Fin des nominations de complaisance et du mélange entre les intérêts publics et privés pour les élus et les hauts fonctionnaires.
12- Interdiction pendant 10 ans du retour à la vie publique des élus condamnés pour corruption.

 

Téléchargez le Tract au format PDF en Cliquant ICI

 

 
Les Aveyronnais avec François Bayrou PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Guilhem de Colonges - Comité de soutien aveyronnais Bayrou 2012   
Mardi, 03 Avril 2012 22:30

Terre de tradition centriste, l'Aveyron « Terre de valeurs », ne peut se reconnaître dans le combat Sarkozy-Hollande, combat ne se réclamant pas de ce « noble art » que serait la boxe , puisque l'un « cogne » à l'aide de coups bas, et l'autre pratique l'art de l'esquive. Des statures fort peu présidentielles.
L'un représente tout ce qui a échoué et une classe de l'argent facile et l'autre nous promet un Etat P.S. dans lequel tous les pouvoirs, et à tous les niveaux, seraient concentrés entre les mains du même parti.
L'Aveyron doit se reconnaître dans les valeurs portées par François Bayrou : vérité, lucidité, réalisme, souci de l'intérêt général et de la moralisation de la vie politique. L'avenir de la France n'est pas dans la pérennisation des « Trente piteuses » années qu'elle a connues, avec sa montée du chômage, son endettement, sa désindustrialisation, son recul dans le classement des grandes puissances et la perte de son prestige au niveau international, y compris dans le domaine culturel.
A chaque jour de la campagne, des promesses irréalisables et illusoires dans l'ignorance de la crise économique et financière toujours d'actualité, enfument nos concitoyens.
Les sondages d'opinion nous endorment dans l'illusion qu'un demi-point ou un point gagnés traduiraient une tendance majeure alors que plus d'un électeur sur deux a du mal à faire son choix dans des programmes qui ignorent les réalités de la sociéte française fortement inégalitaire sur le plan économique, social et culturel.
La France a besoin d' hommes nouveaux pour affronter les défis de demain et de méthodes de gouvernement plus saines, moins hégémoniques, basées sur une démocratie pluraliste.
Le seul candidat capable de rassembler les acteurs du redressement de la France, dans un gouvernement pluraliste, est François Bayrou, garantissant le contraire d'une France divisée que nous promet Nicolas Sarkozy ou d'une France des illusions proposée par François Hollande. François Bayrou est le seul qui soit en mesure de nous éviter une nouvelle alternance fatale ( UMP- PS )
Nous, Aveyronnais, faisons confiance à celui qui dit la vérité . Voter François Bayrou le 22 avril pour le porter au second tour changera fondamentalement  le débat démocratique en France.

 

 
François, avec qui au second tour ? PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Délégué départemental Modem12   
Dimanche, 01 Avril 2012 09:21

La question a été posée maintes fois au François qui convient (pour être Président) mais pas au François à qui il convenait de la poser. Même si, dixit (ou diktat) sondages, aujourd'hui cela paraît peu de circonstances, je souhaite savoir, monsieur Hollande, en cas de second tour, Bayrou - Mélenchon, qui soutiendrez-vous ?

A force de critiquer, à juste titre, l'UMP qui confond droite et extrême droite, le PS ne se rend pas compte que depuis des mois il confond gauche et extrême gauche. Si à droite on ne peut pas espérer, preuve période 2007-2012 à l'appui, que la partie de la droite qui confond droite et centre (radicaux valoisiens, nouveau centre) serve de coupe-feu, il en est de même à gauche concernant le parti radical de gauche, le mouvement des citoyens et les verts.
Comment monsieur Hollande pouvez vous envisager de gouverner avec Jean-Luc Mélenchon qui confond élection démocratique et démonstration de force dans la rue (cf. "sa prise" de la Bastille) ? Mais il est vrai qu’avec monsieur Sarkozy vous avez été les premiers à jouer les gros bras en organisant dés le début de cette campagne des meetings "monstres". Il est vrai monsieur Hollande, que comme monsieur Sarkozy, vous confondez capacité à prendre en charge les difficultés des Français et réalité du pays, proposition d'un projet réaliste et distribution d'un catalogue de promesses insoutenables mais si agréables à entendre, si faciles à faire.

En 1981 nous avons eu la Gauche gauche avec Pierre Mauroy premier ministre qui dévaluation après dévaluation, augmentation du chômage en augmentation du chômage, ... a du rapidement abandonner "le programme commun" et opter pour "le tournant de la rigueur". Quelques temps plus tard  il céda Matignon à une gauche plus réaliste en la personne de Fabius. Tiens ! L'ex-Premier ministre qui aujourd'hui prône, au sein de votre équipe de campagne, une stratégie offensive : attaquer les propositions de Jean-Luc Mélenchon.
Le "Rêve de mai" de la gauche est définitivement mort ce mois de juillet 1984 (nomination de Fabius) et ce n'est pas Jospin premier ministre (1997-2002), avec vous premier secrétaire du PS (1997-2008), qui auraient voulu le ressusciter.

Monsieur Hollande, après "Le programme commun" de François Mitterand, "La gauche plurielle" de Jospin, nous proposez vous "La gauche artificielle" moitié au gouvernement, moitié dans la rue ?

 
Du nouveau au Comité de soutien PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Comité de soutien Aveyron Bayrou 2012   
Dimanche, 01 Avril 2012 08:15


 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 9 de 16