Accueil » Témoignages » Meeting Toulouse - les derniers témoignages

Mouvement Démocrate (National)


Warning: file_put_contents() failed to open stream: Permission denied in /home/modemhv/www/libraries/joomla/utilities/compat/php50x.php on line 66

Warning: /home/modemhv/www/cache/0806e729f710df6f62607972a1c17510.spc is not writeable in /home/modemhv/www/libraries/simplepie/simplepie.php on line 1511

Warning: file_put_contents() failed to open stream: Permission denied in /home/modemhv/www/libraries/joomla/utilities/compat/php50x.php on line 66

Warning: /home/modemhv/www/cache/72f2d30fb03e709d0d97a62b03773cd5.spc is not writeable in /home/modemhv/www/libraries/simplepie/simplepie.php on line 1623

Warning: file_put_contents() failed to open stream: Permission denied in /home/modemhv/www/libraries/joomla/utilities/compat/php50x.php on line 66

Warning: /home/modemhv/www/cache/72f2d30fb03e709d0d97a62b03773cd5.spc is not writeable in /home/modemhv/www/libraries/simplepie/simplepie.php on line 1623
 
Meeting Toulouse - les derniers témoignages PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Participants aveyronnais au Meeting de Toulouse   
Mercredi, 21 Mars 2012 20:58
Christian Grau
Ce soir là, dans la magnifique Halles aux Grains, quelle belle vision de la république nous a donné François Bayrou ! D’abord de la République de l’égalité des chances en rappelant que son père accompagnait son grand-père, paysans tous deux, dans ce même endroit pour y vendre leurs grains.
La République telle que l’on voudrait qu’elle redevienne. « Je suis quelqu'un, c'est vrai, on me le reproche quelquefois et j'accepte le reproche, qui a un idéal… »
Il s’appuie sur Jaurès prêchant les vertus de la République aux lycéens de Toulouse. Pas une minable récupération comme nous en avons entendu ailleurs, mais Jaurès mû par cette  ambition de  « nous mener vers les hauteurs », nous mettre debout, pour nous élever « au plus haut degré de responsabilité » cher à Marc Sangnier.
"C'est trahir la République que de la tirer vers le bas !" dénonce Jaurès.
Bien sûr, les journalistes ne retiennent  pas ces choses là, pensant que ça n’intéresse pas les gens. Et la maigre place consacrée à ce discours le lendemain le montre bien. Le hallal c’est plus vendeur ! Et pourtant si, ça les intéresse et les interpelle, et c’est justement parce que Bayrou – qui respecte les gens - fait appel à ce qu’il y a d’intelligent et de noble en nous qu’il est tellement apprécié des français (les enquêtes qualitatives le mette premier sur tous les critères, loin devant tous les autres).
Maintenant qu’enfin les obligations de temps de parole vont s’imposer, sa voix puissante et rassurante va se faire entendre et surgir, par delà les vociférations dont on nous a gavés jusqu’ici.
A nous aussi d’être ses inlassables relais, avec la confiance et l’esprit de conquête en bandoulière!

Isabelle
Je fais partie de ce pourcentage de la population qui ne sait pas encore quel bulletin insérer dans l’urne le 22 avril. Ras de bol du système et sentiment que nos dirigeants vivent sur une autre planète sont probablement à l’origine de mon indécision. Mais comment faire changer les choses ?
« Viens avec nous à Toulouse : François Bayrou y tient un meeting. Vivre un discours en direct apportera peut être de l’eau au moulin de ta réflexion !»
Me voila donc partie par un après midi ensoleillé dans un bus affrété par le Modem 12 pour vivre une expérience nouvelle pour moi ! Que ce soit durant le trajet aller ou une fois arrivé à la Halle aux Grains, l’ambiance est bonne enfant voire même festive (sympa les « Brigitte » et la bandas !). Bien évidemment, les conversations tournent toutes autour de la campagne et DU candidat Modem ! J’écoute. J’écoute beaucoup, j’essaye de comprendre ce qui leur fait penser à tous que François Bayrou est le mieux placé pour répondre à leurs attentes et à celles de notre pays en difficulté.
Puis il arrive, et après les introductions d’autres orateurs, il prend la parole. Je ne sais pas vraiment à quoi je m’attendais ni dans le discours, ni dans le ton, ni dans l’attitude ….(surement à un étalage de propositions comme on le voit parfois chez certains, probablement à des envolées verbales tonitruantes comme le font d’autres) et au final, qu’est ce que j’ai entendu ? un homme qui nous parle de ses valeurs, de ce que représente pour lui la responsabilité de transmettre aux générations futures, un homme qui dit vouloir rassembler pour avancer ….
Et mon cœur de mère de famille ne peut qu’approuver ! Rien à redire Monsieur Bayrou ….
Alors ai-je enfin résolu mon problème de choix quant au bulletin que je vais glisser dans l’enveloppe du 1er tour ?

Jean-Louis
La proposition de référendum sur la moralisation de la vie publique : Une idée indispensable à faire connaitre au plus grand nombre possible d'électeurs

Guilhem de COLONGES - Membre du Comité de soutien à F.Bayrou
Lors du meeting de Toulouse le 10 mars 2012, François Bayrou a communiqué avec force ses convictions politiques fondées sur des valeurs humaines essentielles au redressement de la France. Son discours se démarque fondamentalement de celui de ses concurrents aux présidentielles. Le rassemblement qu'il appelle de ses voeux est le seul qui puisse relancer la France dans les domaines économiques et sociaux. Le peuple français ne doit plus se laisser endormir par les sirènes des candidats de la division (UMP) ou de l' illusion (PS). De plus, F. Bayrou est le seul à dessiner clairement les contours d'un République irréprochable.

 

Mise à jour le Mercredi, 28 Mars 2012 18:21
 

Commentaires 

 
+2 #1 Nostalgie ou avenir : il va falloir choisir. Vite. — (par François JANODET) 27-03-2012 13:29
Je veux ici remercier Christian, qui m'aide à comprendre pourquoi notre "leader" François Bayrou séduit tant les gens sans toutefois les convaincre de voter pour lui : le discours du bon vieux temps, ça plaît c'est sûr, mais ça n'est pas porteur d'avenir ! Avenir qui ne se prépare pas dans la nostalgie des paysans et des vallées béarnaises : dites-le lui, il a encore le temps de changer son discours.
Il me semble que notre bon peuple attend quelquechose de bien plus fort, bien plus efficace, bien plus innovant pour qu'enfin, collectivement, tous ensemble, nous entrions avec joie, enthousiasme et rigueur dans le monde qui vient. Jaurès, c'était il y a bien longtemps.
Plus ancien encore : Quousque Catilina abutere patientia nostra ? Cessons de gémir, agissons, que diable !